Le pavé a parlé

Le bouleversement climatique attaquait par derrière et lâchait maintenant des ornithorynques sous nos pieds. Creusant des galeries, les monotrèmes nous bouffaient la semelle en lousdé…

L’ornithorynque sort de l’asphalte, utilise la semelle de la chaussure comme silencieux et s’attaque au talon de l’usager (voir les armes secrètes du gouvernement et le réchauffement climatique par Thora DuBoudin…)

En une minute le marcheur s’était transformé en pou. Que faire, face à l’ornithorynque de trottoir ?

Depuis quelques mois, je prenais le pouls de la rue, attiré par son murmure. L’attaque des ornithorynques, identifié tardivement, avait surpris tous les commentateurs et la transformation des marcheurs en poux confondaient les plus grands analystes…

François Vitalis