Concert du 7 nov. 2018 au Boy Blues Bar – Chang Maï

Comme un gros mirador planté au milieu du Kalare Night, le Boy Blues Bar & Boi Café House distille ses accords bluesy pour les oreilles des marchands et du shopping qui bat bon train. La transe gagne les échoppes… Ce soir, un trio qui passe allègrement des standards du blues à un “ Oye como va “ librement adapté de Santana (saisi par cette clave, je ne l’ai pas enregistré…).

Chart Bebop

La formule en trio n’est pas facile, mais ”ils envoient”. Chart et sa guitare ont roulé leur bosse. Ils parlent français (surtout la guitare), souvenir d’un voyage à Paris au siècle dernier. Malgré la défaillance de la pédale de grosse caisse, Mick nous a honoré d’un beau solo envoûtant. Joc, le bassiste, avec une grande élégance, relançait la machine à groove avec un son qui fait swinguer les paralytiques.

Chart Bebop

Les musiciens, étonnés par l’apparition des croquis, conclurent notre rencontre dans le rire et la bonne humeur et ils m’invitèrent au 7ème anniversaire du BBB.

François Vitalis

La fin du carême à Hua Hin : Ok Phansa

Wan Ok Phansa (วัน ออกพรรษา), littéralement « le dernier de Vassa«, est un jour férié dans tout le royaume. La fête de Wan Ok Phansa a lieu le jour de la pleine lune du onzième mois lunaire (en octobre) et marque la fin du Carême bouddhiste de la saison des pluies.

Aujourd’hui, les moines peuvent sortir des temples, voyager à nouveau et retourner à leurs activités. À cette occasion, les Thaïlandais leur offrent des cadeaux, de la nourriture et des nouvelles robes.Cette fête est marquée par la cérémonie de gà·tĭn, au cours de laquelle les personnes méritantes offrent de nouvelles robes aux moines.

Là, il s’agit d’une opération commerciale pour réunir des fonds destinés aux grands temples. 

François Vitalis

Sale temps sur Hua Hin

Les marins étaient assez contrariés et surpris. Preuve que cela ne va pas se calmer… je n’ai pas nagé ce matin, hier oui.

Le lendemain j’ai aidé, dans la mesure de mes faibles moyens, un des pêcheurs à remplir les manchons des piliers qui sont normalement pleins de sable, mais avec la mer démontée ils sont fragilisés par les vagues. Cet homme est la réincarnation d’un tigre. Il m’invite régulièrement à aller pêcher la nuit dans son bateau, invitation que je décline régulièrement avec un énorme sentiment de frustration. Il doit le sentir parce qu’il me relance. On est devenu potes. 12 h en mer de 6h du soir à 6 du matin dans un bateau de 5m sur 2 sans banc pour s’asseoir, plus le roulis et l’humidité, c’est bonjour les béquilles et la fin des vacances en maison de repos … va expliquer ça en Thaï…

François Vitalis

Un jour avant les funérailles du roi de Thaïlande

Les funérailles du Roi Rama IX auront lieu demain jeudi 26 octobre 2017 en Thaïlande. Le deuil aura duré, comme le veut la coutume, une année entière et a été suivi avec une grande ferveur par la majorité du Peuple Thaï.

François Vitalis

Angkor Silk Farm

La Ferme de la soie assure la formation et l’apprentissage de jeunes femmes, principalement, qui n’ont pratiquement pas fréquenté l’école. L’avancement au sein des différents postes dans la ferme se fait en fonction de l’habileté, de la rigueur et la productivité. Une bonne ouvrière gagne environ 200 $ par mois.

Tout est sur le tableau expliquant le cycle du ver à soie, les joies et les peines du Bombyx du murier.Tout est dit sur la partouze du Bombyx du murier (un must qui excite le plus coincé des entomologistes). Figure libre, missionnaire du Bombyx et levrette du mûrier tout est bon pour cet étalon qui va copuler comme une bête pendant 12 h. Après quoi ce stakhanoviste du sexe s’écroulera pour toujours. La femelle fécondée, mère courage du hyménoptère prend le relais.

Le prix à payer pour avoir un foulard aussi bon marché n’étant pas le moindre. Rappelons que le Cambodge produit la soie la plus fine d’Asie.

Je n’ai pas toujours respecté la visite guidée, le sourire d’une ouvrière, un râle de plaisir du papillon, le cri d’agonie d’un autre. Tout cela est très troublant.

François Vitalis

Daryl, valeureux globe-trotter

Une interview exclusive de Daryl Bespflug, l’homme qui traverse le monde en vélo.

Daryl, sportif émérite, rafteur de haut niveau sur la Kootenay River dans les Rocheuses, vient de traverser la Chine, puis le Vietnam pour arriver ici à Hua Hin sur un mountain bike fait sur mesure.

Il descend  dans le même hotel que moi. Il est sympa, ouvert. Je le filme…

Il fête aujourd’hui ses 64 ans.

François Vitalis

JO, le street-painter de Hua Hin

Je photographie, en situation, des peintures de Jo depuis 5/6 ans et, il y a 10 jours, un gus avec une barbe de taliban s’installe à côté de moi et regarde le parking que j’étais en train de dessiner. On discute le bout de gras et, le lendemain, je le revois en train de dessiner dans la rue à 10 m du parking… J’ai tout de suite compris que les peintures marrantes sur les murs de Hua Hin (Thaïlande) c’était lui. JO.

Jo ne se réclame de personne et ne demande rien. Il peint sur les murs de Hua Hin. Hôtel, salon de massage. Ici tout le monde le connaît. Les propriétaires lui donnent parfois de l’argent. Le plus souvent rien.

Il peint parce qu’il est peintre et que toutes ses couleurs et ses lignes doivent un jour ou l’autre se projeter sur son environnement.

Hua Hin est son théâtre d’opération principal. A Bangkok, ça n’a pas collé. Les flics l’ont mis en prison. Jo est rentré chez lui à Hua Hin où il est accepté.

Les habitants savent que, la nuit, formes et couleurs se glissent sur les murs.

François Vitalis

 

 

Urban Art

François Vitalis nous écrit de Hua Hin :

“Je suis devenu pote avec le peintre urbain local. Je connaissais ses œuvres que j’avais vues et photographiées plusieurs fois á Hua Hin, ancienne cité d’été du Roi de Thaïlande, station balnéaire tombée en désuétude, ( un univers à la Loustal ) faisant une petite concurrence à Pattaya, l’ensemble créant une ambiance propice à la création sous toutes ses formes …
Je me suis dit qu’un petit film serait bien venu pour le blog”.

 

TOUT S’ARRANGE !

Il était une fois, entre Vavin et Montparnasse, à deux pas de la Grande Tour, une petite boutique qui s’appelle : TOUT S’ARRANGE.

On peut essayer, encore pour un moment, de passer devant, mais attention, lorsque vos yeux se posent sur la vitrine, il vous sera très difficile de vous échapper.

Cette boutique est pleine de sortilèges.

Il y vit des créatures, sorties d’un carnaval miniature, plus connues sous le nom de “Petit Bonhomme”… les pouvoirs des Petits Bonshommes sont beaucoup plus forts qu’il n’y paraît.

Nourris à la nostalgie de l’enfance, ils vont vous entrainer… vous vous retrouverez bientôt dans un monde que vous aviez peut être oublié.

Ce monde miniature existe depuis toujours, la boutique TOUT S’ARRANGE, elle, va malheureusement fermer bientôt….

Merci Nathalie, de nous avoir présenté tous ces Petits Bonshommes.