7th Anniversaire du triple B

Chang Maï, 8 novembre 2018. 21h -23h

7th Anniversary du Boy Blues Bar & Boi Café House

Pour ce 7th Anniversaire du triple B. J’ai opté pour une sobriété de traitement personnalisé. Je n’avais pas le choix. L’événement avait donné le ton :

« Les Cow-Boys » et, malgré quelques Mexicains Bandidos, le stetson se multipliaient à vue de nez. La salle était comble, ce qui ne facilitait pas mon approche. Le public se bousculait gentiment au 1er et 2ème rang pour manger des yeux les guitar-héros, moi je les croquais où je pouvais. Ensuite leur show terminé, je leur demandais de signer à coté du dessin.

Chart Bebop

L’accueil de cette dédicace fut enthousiaste et les artistes après avoir photographié ce souvenir de leur prestation se confondaient en remerciements. Encouragé par Boy Blues, je sillonnais la salle bondée, ravi d’avoir un tel succès. Un grand merci à tous les musiciens qui se sont prêtés au jeu et à ceux qui ne se retrouveront pas dans ce crobar-reportage… Je serai au Boy Blues Bar à son 8ème Anniversaire.

Enchanté par cette soirée une pensée me traverse l’esprit : peut être, le Bouddha, a-t-il posé sa main miraculeuse sur la douleur des 3 accords ?

François Vitalis

Concert du 7 nov. 2018 au Boy Blues Bar

Comme un gros mirador planté au milieu du Kalare Night, le Boy Blues Bar & Boi Café House distille ses accords bluesy pour les oreilles des marchands et du shopping qui bat bon train. La transe gagne les échoppes… Ce soir, un trio qui passe allègrement des standards du blues à un “ Oye como va “ librement adapté de Santana (saisi par cette clave, je ne l’ai pas enregistré…).

Chart Bebop

La formule en trio n’est pas facile, mais ”ils envoient”. Chart et sa guitare ont roulé leur bosse. Ils parlent français (surtout la guitare), souvenir d’un voyage à Paris au siècle dernier. Malgré la défaillance de la pédale de grosse, Mick nous a honoré d’un beau solo envoûtant. Joc, le bassiste, avec une grande élégance, relançait la machine à groove avec un son qui fait swinguer les paralytiques.

Chart Bebop

Les musiciens, étonnés par l’apparition des croquis, conclurent notre rencontre dans le rire et la bonne humeur et ils m’invitèrent au 7ème anniversaire du BBB.

François Vitalis

Photaïku


Le vide et le plein
Silence de l'espace
stridence hertzienne

La photo est à la fois la réalité et une réminiscence : on se souvient, au moment où on déclenche, des photos qu’on a déjà vues, de celles qu’on a faites ou qu’on aurait pu prendre. Finalement, ce sont les photos qu’on a entrevues mentalement sans les prendre, en passant, qui vous marquent le plus.

Jean Deslandes