Chronique Japonaise

Le monde mystérieux des méduses

Petits tas gélatineux, sans cerveau, sans cœur, sans squelette, ni dents, les méduses détiennent peut-être les clés de l’immortalité. Hyperrésistantes à l’adversité, au contact désagréable et parfois mortel, les méduses sont inévitablement un sujet d’inspiration pour nos hommes politiques. La recherche sur les méduses est un métier d’avenir !

Détail intéressant, certaines de ces mignonnes saloperies qui ressemblent à des parachutes militaires anciens modèles, piquent une première fois, ce qui fait mal mais qui prépare la deuxième piqûre, qui va te tuer… Apprendre à mourir, c’était l’une des vertus que l’on apprenait quand on faisait ses Humanités.

Autre sujet de réflexion : le Radeau de la Méduse de Géricault, vedette du Salon de 1819. Pour Michelet, « c’est notre société toute entière qui embarqua sur ce radeau de la Méduse (…) ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *