Concert du 7 nov. 2018 au Boy Blues Bar – Chang Maï

Comme un gros mirador planté au milieu du Kalare Night, le Boy Blues Bar & Boi Café House distille ses accords bluesy pour les oreilles des marchands et du shopping qui bat bon train. La transe gagne les échoppes… Ce soir, un trio qui passe allègrement des standards du blues à un “ Oye como va “ librement adapté de Santana (saisi par cette clave, je ne l’ai pas enregistré…).

Chart Bebop

La formule en trio n’est pas facile, mais ”ils envoient”. Chart et sa guitare ont roulé leur bosse. Ils parlent français (surtout la guitare), souvenir d’un voyage à Paris au siècle dernier. Malgré la défaillance de la pédale de grosse caisse, Mick nous a honoré d’un beau solo envoûtant. Joc, le bassiste, avec une grande élégance, relançait la machine à groove avec un son qui fait swinguer les paralytiques.

Chart Bebop

Les musiciens, étonnés par l’apparition des croquis, conclurent notre rencontre dans le rire et la bonne humeur et ils m’invitèrent au 7ème anniversaire du BBB.

François Vitalis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *