Glossaire

Quelques clefs d’interprétation

KLAUS SCHWEIER

Klaus Schweier

Ce glossaire concernant la mythologie Viking est destiné à faciliter la lecture du roman N8. Il ne prétend pas à embrasser les nombreuses et très sérieuses études écrites sur le sujet.

La mythologie nordique a, depuis la fin du XIX siècle jusqu’à nos jours, été une grande source d’inspiration. De Wagner en passant par Tolkien, The Mask où le malin Locki a trouvé refuge, les dieux vikings ont conquis le cinéma. Les amateurs d’aventures et de fiction héroïque se sont tout naturellement retrouvés embarqués dans un drakkar, sans avoir eu le temps de dire ouf.

Jadis Kirk Douglas, le père de Michael, perdit un œil dans le film  « Les vikings ».  Un demi-siècle plus tard Bandera, déguisé en maure, monte dans un drakkar pour prêter son concours. Il incarne alors «Le 13ème guerrier». Une expédition sauvage contre les Néandertaliens, ça ne s’improvise pas. On a toujours besoin d’un viking et de bons comédiens. Puisse, un jour peut-être, le Grand Gérard incarner le rôle de Sandor Walala sur les écrans des salles obscures.

(astuce pour trouver un terme plus facilement / rapidement : tapez Ctrl + f puis tapez le mot que vous cherchez )

 Origine

Les légendes vikings sont racontées dans un livre, l’EDDA, écrit en norrois (allemand ancien), aux alentours du IXème siècle. C’est une introduction poétique à la mythologie nordique.

 Les mondes vikings sont répartis sur 3 niveaux 

 Niveau supérieur

ASGARD : La patrie des ASES. Le palais des dieux, des WALLKYRIES et des plus grands guerriers, le VALLHÖLL ou WALHALLA sont situés à ce niveau. On rencontre également ALFHEIM, patrie des ELFES au-dessus des humains.

 Au centre 

MIDGARD : Le centre, le royaume des hommes.

NILFHEIM, le nord, monde du brouillard et du froid.

MUSPELLHEIM, le sud, monde du feu, gardé par un géant SURT.

UTGARD, l’est, le royaume des géants.

VANAHEIM, l’ouest, le royaume des VANES.

 Niveau inférieur

SVARTALFHEIM, en dessous des hommes, les nains. HELHEIM ou NIFHEL, le plus bas niveau, le royaume de HEL qui règne sur les morts.

Les dieux et les animaux magiques

AIGLE DE SANG : C’est un rituel viking de mise à mort destiné à propager la terreur. Cette torture pouvait être exécutée sur des prisonniers de différentes manières :

  • des ailes étaient taillées dans le dos du supplicié.
  • la cage thoracique était ouverte pour extraire les poumons. Les côtes étaient déployées de manière à évoquer les ailes d’un aigle.

 On trouve dans les sagas un certain nombre de variantes.

ANGBRODA : C’est une géante qui fut la compagne de LOKI. Leurs amours donnèrent naissance à FENRIR le loup géant, JÖRMONGAND gigantesque serpent cosmique et HEL déesse des enfers. Son nom signifie : Celle qui donne le malheur.

ASES : Principal famille de dieux qui furent en guerre contre les VANES. Les ASES sont les dieux du vent et de l’air. Les VANES sont les dieux reliés à la terre, aux mystères de la création et à ses origines. ODIN est un dieu ASE.

BALDR : Fils de ODIN. Dieu de la lumière à qui tout réussi. Beau, jeune, rempli d’amour, il est victime d’un piège mortel tendu par LOKI.

EDDA : Ecrit au XII siècle, c’est le grand livre qui raconte l’histoire des dieux nordiques, les SAGAS.

FENRIR ou FENHIR : Loup gigantesque, né des amours de LOKI et de la géante ANGRBODA (celle qui donne le malheur). Lors du RAGNAROK (lutte finale), ce monstre cassera sa laisse et tuera ODIN. Ce qui déclenchera une série de catastrophes.

Le serpent de mer, ORMUNDGAND, sortira des flots pour dévaster le monde, avant de s’entretuer avec THOR. Précipitant le WALHALA et la fin du monde, LOKI s’alliera à la déesse des enfers, HEL, et finiront par s’entretuer également avec HEIMDALL.

FREYJA : Déesse VANE de l’amour et sœur de FREYR. Elle réveille, par ses caresses, les plus beaux guerriers morts au combat.

FREYR : Dieu VANE de la vie, des récoltes, de la fécondité et du renouveau. Frère de FREYJA. FREYR observant le monde depuis le Trône de ODIN découvre une belle jeune femme dont il tombe amoureux : c’est GERD qui est la fille de deux géants. Il envoie un ami SKIMIR négocier le Mariage, il donne sa monture et son épée magique qui combat toute seule. Après de nombreuses menaces, il réussit à convaincre la jeune géante. Son épée lui manquera lors du Ragnarök. Il tuera le géant BElI avec des bois de cerf. (voir 1ère rune FA)

HEIMDALL : Dieu protecteur du royaume d’ASGARD où est situé le VALLHOL. Il se bat avec LOKI lors du RAGNARÖK.

HEL : Fille de la géante ANGRBODA. Déesse des enfers. Elle règne sur NIFIHEL. (NIELHEIM)

HÖDR : Fils d’ODIN. Il est manipulé par LOKI pour tuer son frère BALDR.

HUGIN & MUNIN : Corbeaux accompagnant ODIN. Ce sont ses espions.

JÖRMONGAND ou IÖRMUNDGAND : Serpent cosmique issu des amours de LOKI et de la géante ANGRBRODA. Géant monstrueux des mers, il entoure le monde en se mordant la queue, aussi vaste qu’un océan, il somnole dans les abysses… son réveil est terrible.

LOKI : Dieu de la discorde, canaille et malin. La trahison est une de ses spécialités. Fils des deux géants FARBUTI et LAUFEY, il est malgré tout adopté par les ASES. Il sera la cause de beaucoup de malheurs. LOKI donne naissance à des créatures monstrueuses : le serpent JÖRMONGAND, le loup FENRIR et la déesse des morts HELL sont le résultat de ses œuvres. Il est responsable de la mort de BALDR. Puni par les dieux, il est attaché par ses entrailles à un serpent venimeux qui l’inonde de son poison. Il se libérera avec le RAGNARÖK, menant les géants au combat contre les dieux et les hommes. LOKI et HEIMDALL s’entretueront pendant la lutte finale.

MIMIR : Dieu de la sagesse. Décapité pendant la guerre qui oppose les VANES et les Ases, ODIN conservera sa tête qui ne manquera pas de lui prodiguer des bons conseils

NJORD : Dieu des VANES, du vent et des mers.

ODIN : Roi des dieux. Dieu complexe aux fonctions nombreuses. Il est le dieu de la mort, de la victoire, de la connaissance et de la poésie. Il est le mari de FRIGG dont il a de nombreux enfants. Les plus connus sont : BALDR, THOR et VIDAR. Il a comme attributs magiques sa lance GUNGNIR, son anneau DRAUNIR et son cheval SLEIPNIR qui a 8 pattes.

RAGNARÖK ou RAGNAROD : Bataille prophétique, annonçant la fin du monde, qui intervient après trois hivers sans soleil. Dans un immense séisme de feu, les dieux et les hommes affrontent les géants. Combat sans pitié qui ne laissera aucun survivant ou presque. Prélude d’une renaissance avec la résurrection de BALDR, HÖDR, et VIDAR, associés au dernier couple humain, ils repeupleront le monde.

SIGUR : Guerrier héroïque. Il tuera le dragon FAFNIR.

SURT : Géant du feu qui enflamme le monde avec son épée incandescente lors du RAGNARÖK.

THOR : Dieu du tonnerre. Fils de ODIN et de JÖRD. Dans son char tiré par deux boucs, il traverse tous les mondes. Dieu guerrier, ultra violent, principal adversaire des géants qu’il terrasse grâce à

MJOLLNIR, son marteau magique qui lance la foudre, il défend les dieux et les hommes.

THOR fait également la pluie, c’est un dieu de la fertilité.

THRYM : Roi des géants fait de glace il vola le marteau de THOR.

THULE : Ile mythique, qui a un rapport indirect aux vikings, découverte par Pythéas, un navigateur marseillais grec au 3ème siècle av J-C. Selon Pythéas, Thulé ferait partie des iles britanniques, selon d’autres auteurs, il s’agirait du Groenland ou bien de l’Islande voir de la Norvège. Thulé serait le point extrême, indépassable, la terre située le plus au Nord. Source d’inspiration des poètes d’Agrippa d’Aubigné, de Goethe, à Edgar Poe.

TYR : Dieu du ciel, de la loi, et des pactes. Il réside dans le VALLHOL. C’est également la 12ème rune.

VALHÖLL : voir WALHALLA

VANES : Familles de dieux qui furent en guerre contre les ASES. FREYR, FREYJA et NJORJD sont des VANES. Ils sont plus ancrés dans la terre que les ASES et pratiquent la magie.

VIDAR : Fils d’ODIN. Après THOR, c’est le champion en titre. Il venge la mort de son père en tuant le loup FENRIR à coup d’épée et de chaussure magique.

WALHALLA ou VALHÖLL : C’est le lieu où sont rassemblés les plus valeureux guerriers morts au combat. Choisis et récupérés par les WALKYRIES, les héros sont accueillis à ASGARD par ODIN. Braves au milieu des plus braves, ils festoient, et s’entrainent au combat pour participer à la lutte finale : le RAGNARÖK.

WALKYRIES : Vierges guerrières et servantes de ODIN. Habillées d’armures, elles vont sur les champs de batailles, stimulant les combats et distribuant la mort. Elles dirigent l’âme des héros morts vers le WALHALLA. Elles combattent aux côtés de ODIN quand l’heure du RAGNARÖK est venue.

YGGDRASIL : L’arbre du monde. L’arbre de la connaissance (voir YR, 16ème rune). Immense frêne dont les 3 racines relient les 3 mondes. ASGARD, MIDGARD, et NILFHEIM. Il est peuplé par des animaux magiques. ODIN se pendit par les pieds à l’une de ses branches après s’être crevé un œil avec sa lance. Il y resta 9 jours et 9 nuits, sans boire, ni manger, jusqu’au moment où le sang qui s’écoulait de son orbite dessina sur le sol les runes sacrés. Un éblouissement lui révéla la signification magique des signes.

YMIR : Premier géant du givre, né de deux fleuves venimeux de feu et de glace. YMIR eut 3 enfants avec la fille d’un géant ; ODIN, VIL, et VE, qui furent les premiers ASES. Ils tuèrent leur père et avec son corps fabriquèrent le monde des hommes, avec son sang ils noyèrent les autres géants, sauf BELGELMIR et sa compagne (ancêtres des géants). Puis les cheveux d’YMIR devinrent des arbres, ses dents des pierres et des rochers, ses muscles, ses organes et ses os, la terre et les montagnes. Et son sang, les fleuves, les océans et les mers.

Les géants, ennemis éternels des hommes, n’ont jamais digéré ce tour de passe-passe. Les ASES et les VANES se firent les premières guerres du monde avant de conclure un accord de paix. Mais, l’équilibre toujours fragile laisse entrevoir la fin du monde. En effet, le RAGNARÖK est inscrit au cœur du destin. Le VALHALA approche, car dans ce monde menacé par les géants, les nains et les morts, le chien FENHIR est toujours prêt à casser sa laisse.

 Les runes

Ce sont des signes qui viennent de la nuit des temps. On retrouve, gravée dans des grottes du nord de l’Europe, une forme archaïque qui peut être datée du deuxième millénaire avant J.C. Les caractères archétypaux s’affineront pour prendre leurs formes définitives aux environs du IIIème siècle après J.C.

Le mot RUNE vient du norrois (ancienne langue germanique), il signifie : murmure, secret, mystère. Pour les vikings, ces quelques traits qui forment des figures géométriques sont des signes magiques créés par ODIN. Les runes ne sont pas une écriture profane, ce sont des caractères sacrés, destinés à la communication des dieux et avec les dieux (voir YGGDRASIL). Les runes répondent aux interrogations des chamanes par des oracles, mais elles se prêtent aussi à la magie de la conjuration ou celle de la malédiction.

Klaus Schweier

Klaus Schweier

L’alphabet FUDARK

Le plus ancien alphabet scandinave est le FUPARK (nom formé par les 6 premières runes F-U-P-A-R-K) qui composent cet alphabet de 24 caractères. Les runes vikings utilisées par Sandor Walala font partie d’un alphabet qui contient 18 caractères, le FUDARK, dont voici la liste avec leurs noms et leurs significations :

FA

1ère rune : FA, LE PERE

Première rune de type masculin, associée au dieu FREYR, qui affirme une protection virile en face des problèmes de la vie. Première marque de conflit avec la Grande Mère. Géniteur et créateur, FA ouvre aussi les grandes portes du vivant et de l’imaginaire. Le charme et la puissance d’évocation s’expriment dans tous les champs propres à la création : le rêve et le vivant.

Œuvre sculptée dans la pierre ou progénitures de chair et de sang. Toutes les créations ne sont pas anonymes et la Mère reste la vraie gardienne des origines…

La Terre réalise cette unité. La Grande Mère n’abandonne aucun de ses enfants. La mort harmonise les grands destins et les petites postérités.

FA est à prendre dans son rôle premier et primitif. Avant de donner son nom à un enfant ou à une œuvre, il est le géniteur. Le Phallus, le pieu qui laboure la terre. Les bois de cerf du dieu Freyr qui libèrent le feu des entrailles enfermé dans le monde souterrain. Son tempérament volcanique fait de FREYR, un dieu VANE libre et libérateur. Le renversement du rune FA donne le rune AS, le langage ; une complémentarité qui offre tout un programme…

Ur

2ème rune : UR, L’ORIGINE.

C’est la source de toutes les histoires passées, présentes et futures. Là, où les trois nornes, URD, VERVANDI et SKULD tissent les destins des hommes. C’est l’arc-en-ciel qui fait circuler la force vitale, le pont des ASES qui relie le ciel et la terre, ASGARD et MIDGARD. Dans son ombre, au pied de l’arc se trouve le puits de MIMIR. La sagesse de MIMIR tire de la profondeur de ce trou sans fin des vérités essentielles, mais, même MIMIR, sage parmi les sages a perdu la tête : elle appartient maintenant à ODIN. Cette tête décapitée par les VANES aide et conseille le dieu des runes.

Dans cette ambiance de repos et de sérénité s’installe un paysage qui décrit les transformations du corps et de l’esprit, la maturité, la découverte du moi ou sa perte, la vieillesse et la sagesse ou au contraire la folie. UR offre à ceux qui sont déterminés et forts, une bonne confrontation avec les épreuves du temps.

UR lavé par le temps primordial est nu, comme la vérité. Il n’est ni féminin, ni masculin, il est androgyne.

Dorn

3ème rune : DORN ou THORN, LA FORCE.

Puissance élémentaire par excellence, elle peut être passive ou active. C’est le domaine de Thor et son marteau. Volontiers aveugle et irréfléchi, DORN est impulsif et créateur de désordre. Même THOR a perdu son marteau magique et il fut contraint à la réflexion. C’est alors que l’action conjuguée dans une bonne stratégie donne à DORN une direction qui se rapproche du GRAAL. La vitesse et la multiplication des angles de vues et des attaques forment HAGAL, LE CRISTAL, qui décompose les couleurs du spectre lumineux, devient LE GRAAL est alors très proche.

AS

4ème rune : AS, LE LANGAGE.

C’est la rune des Ases, dieux des airs. C’est une protection qui peut aussi devenir une prison, seul le langage peut libérer de cette emprise. Le langage est magique et les mots peuvent se transformer comme les mailles d’un filet et se refermer sur la personne qui n’a pas pris au sérieux le pouvoir de cette rune. Cette rune peut devenir poésie. La parole peut faire des miracles, mais elle peut aussi déclencher des guerres. As est également la rune de la poésie et celui qui l’entend s’ouvre à ses charmes. La magie du verbe et du signe géométrique montre que la magie sexuelle est très proche. Il ne manque que deux lignes pour que AS,, devienne BAR.

Rit

5ème rune : RIT, LE CHEVALIER.

Il mène sa route avec droiture et liberté. C’est le mouvement, l’aventure. Le déplacement invite au voyage. Formé pour la guerre, il est à l’aise au combat. Le chevalier devient errant, il possède 2 armes : l’épée et le verbe. A cheval entre le bien et le mal, il s’accroche à son troisième œil pour trouver le bon chemin. Si le chevalier laisse sa conscience de côté et frappe sans discernement, la folie meurtrière s’empare de lui. Le guerrier devient un tueur et, alors, il perd le contact avec le monde.

Kan

6ème rune : KAN, LE POSSIBLE

Si l’âme et le coeur s’allient tout est possible. «  Yes, we can ! » a lancé à la face du monde un président américain. A la croisée des chemins tout est envisageable, même une rencontre avec le diable. C’est le « Crossroad » des bluesmen. Le talent existe, il ne reste plus qu’à l’utiliser. C’est une question de Foi, de patience et de discipline. L’organisation fait le reste et, sans le chercher, l’ordre de bataille s’installe. La maladie peut se vaincre de la même manière. Les connections et les alliances se trouvent toujours au bon moment. Chacun est libre d’apprécier son jeu à la hauteur de ses plaisirs ou ses arguments à leurs justes valeurs. La gourmandise a ses limites physiologiques. Pouvoir et vouloir sont frères, mais non jumeaux. N’est pas Alexandre qui veut, mais tout le monde possède un pouvoir, un univers dont il est le maitre absolu.

Hagal

7ème rune : HAGAL, LE CRISTAL.

C’est aussi la glace. Ces cristaux qui se déclinent à l’infini dans le grand silence de l’hiver. Symbole mystique s’il en fut, l’étoile est la mère de toutes les croix. Ces points lumineux peuplent les nuits des navigateurs. C’est la rencontre avec l’ailleurs. L’absolu. Les lignes de la 7éme rune, HAGAL, partent dans 6 directions. Entre tous ces chemins, lequel choisir ?

La lecture des signes invite à l’humilité. Les runes proposent des combinatoires qui poussent le lecteur à l‘introspection personnelle, mais aussi au grand saut dans l’imaginaire. L’au-delà n’est jamais bien loin. HAGAL est le rune d’ODIN où l’on peut voir à travers les facettes du cristal, la transformation magique du monde. Autant de fenêtres, autant de propositions qui peuvent consumer le voyageur. La glace se transforme en feu. La chaleur du rayonnement devient trop forte pour celui qui refuse d’assumer son destin.

Not

8ème rune : NOT, LA NUIT.

Mais aussi la nécessité. C’est la réaction immédiate devant un danger mortel. La mort, la fatalité à quoi nul n’échappe. Les discours ont perdu leurs effets, la nuit est tombée. Il ne reste plus que l’action. La force, si, elle n’est pas aveuglée par la peur, galvanise le destin. C’est alors que l’aspect négatif de NOT prend un aspect positif en faisant intervenir les forces vitales qui surmontent le péril, combien même l’issue serait fatale… Les vikings considéraient la mort au combat comme un honneur. Ils allaient au VALHÖLL ou WALHALA, par contre une mort ordinaire les envoyait à HEL.

 C’est là que réside tout le mystère de Sandor Walala. En Scandinavie, après le massacre de ses compagnons, il réalise que le petit voyou qu’il était ne peut échapper à son destin. Cette rune s’impose à lui. Tout comme son nom, qui n’est pas anodin. Il fait partie d’un grand dessein et NOT va le transformer.

De simple pion dans l’échiquier des dieux, Sandor Walala va devenir l’architecte d’une société secrète : N8

NIGHT, NACHT, NOCHE, NOTE, etc…

NOT va retrouver son sens initial grâce à Sandor qui va dérouler un long tapis noirci de sang pour que la NUIT s’installe.

Le 8ème signe du zodiaque est le Scorpion.

Is

9ème rune : IS, LA VOLONTE.

Trait d’union entre le ciel et la terre. Droit planté dans ses bottes. Le Moi devient un point qui disparait dans le cosmos. IS la 9ème rune donne à la volonté de fer la force de maitriser le destin. Beaucoup d’appelés peu d’élus. Jeu de dés cosmiques, alliance d’orgueil et d’illusions ?

Le chemin n’est-il que l’expérimentation du but ?

IS occupe la 9ème place dans l’alphabet viking riche de 18 runes, il est situé au milieu du gué. Il est constitué de l’union de la 3ème rune DORN, la force et de la 6ème rune, le pouvoir. 3 puissance 3. 9 nombre magique chez les vikings. C’est après 9 jours et 9 nuits que ODIN a reçu la connaissance des runes.

Ironie du sort, la 9ème rune s’écrit en lettres romaines IS. Soit un bâton et un serpent, qui donnent dans le pire des cas le dollar et dans le meilleur le caducée : en utilisant un autre S retourné, en miroir autour de l’axe du I, on obtient, en effet, un caducée. Vaincre le mal par le mal, la guérison, qui élimine alors le déséquilibre du signe précédant par la symétrie des 2 serpents enroulés autour de l’axe.

9ème1   9ème2

La 9ème rune, 1er des signes minimalistes, possède plus d’un tour dans son sac.

Attention au retour de bâton !

Avis aux charmeurs de serpents !

Ar

10ème rune : AR, L’AIGLE.

C’est d’abord dans son regard que l’aigle s’impose à 3000 mètres. Il détecte sa proie et pique sur elle à la vitesse de l’éclair. La rapidité et la vigilance sont d’autant plus précises que la distance entre la cible et l’aigle est grande. N’est-il pas vrai que l’on distingue fort mal ce qui est trop proche ?

Loin d’être un problème, la distance est un atout. Le choix de la cible, une fois identifiée, et le moment sont les seuls garants de la réussite. Le symbole que représente ce grand prédateur aérien a toujours été l’animal fétiche des armées et des empires. Ils ornent drapeaux et insignes à travers les siècles, des Légions Romaines, aux troupes U.S. en passant par les troupes du IIIe Reich. C’est là l’aspect impérialiste de l’aigle. Il incarne un vieux rêve de l’homme : le pouvoir de voler dans les cieux, et depuis que l’homme a entrepris la conquête de l’espace, le guerrier ne rêve que de la maitrise de l’espace aérien.

L’obsession qui maintient l’homme moderne dans ses rêves de grandeur est dépourvue de noblesse, la folie meurtrière n’est pas digne de l’aigle. Son vol est aristocratique. L’aigle plane très haut, au- dessus des plus grands sommets. La dimension héraldique de l’aigle est empreinte de noblesse. Alors, l’envergure mythique du roi des rapaces s’étend au-delà de la mort qu’il donne jusqu’au sacrifice de sa propre vie dont il fait don pour la défense des siens. C’est dans cet équilibre du jeu de la guerre que les forces d’amour et de mort prennent place.

Sig

11ème rune : SIG, LA VICTOIRE.

Rayon perdu du soleil. La lune a donné naissance au soleil dans la cosmogonie viking. Lointaine laisse brisée du loup FENRIR abandonnée au gré des tumultes après avoir dévoré la lune. C’est la foudre, l’éclair qui déchire le ciel. L’air est chargé d’électricité. Un grondement se rapproche et l’espace soudain se transfigure. Une lumière blême déchire le paysage partageant le ciel et la terre et transperce dans une odeur de soufre la ligne d’horizon. La silhouette d’arbre foudroyé témoignera au matin du tonnerre de la nuit.

Plus tard, les rayons du soleil reconnaitront les forces de leurs dards dévoilant les étendus dévastées et la signature de SIG s’affichera dans les lances brisées parsemant le sol au milieu des corps sans vie abandonnés par les walkyries.

Après que la mort eut balayé le champ de bataille, la victoire n’est plus qu’un costume qui peut changer de camps. Seule la mort ne change pas d’habit.

Vainqueur, vaincu, ce n’est qu’une question de temps. L’adaptation aux circonstances est alors une guerre asymétrique qui banalise le héros. Zigzagueur anonyme, il reste dans l’ombre, il évite les obstacles faisant fi des honneurs il résiste au quotidien. Le vainqueur se fatigue de gagner. L’empire l’apprend à ses dépens. Pendant ce temps, SIG a pris l’allure du serpent et les couleurs de l’ombre. Toutes les runes sont des combinatoires sujettes aux associations. Dans son combat contre le malin, le chevalier a épousé dans sa forme le serpent pour devenir chevalier. SIG+IS=RIT sont faites des mêmes.

Tyr

12ème rune : TYR, LA LANCE.

C’est celle qui indique la direction, le but. Elle ouvre des plaies pour pénétrer au cœur et, par là, elle transforme les vivants. Odin se crève un œil avec sa lance.

Le Christ, sur la croix, reçoit d’un légionnaire romain nommé Longinus, un coup de lance, achevant les souffrances du supplicié à qui l’on voulait rompre les os. C’est la lance du Graal. Recherchée pour ses pouvoirs occultes. TYR est la clef de la renaissance.

Tyr est, avant toute chose, un ancien dieu germain qui fut détrôné par ODIN. Premier dieu masculin qui affronta la Grande Mère.

Dieu du ciel et axe du monde, TYR devient dieu de la guerre, de la victoire, il devient dieu de la justice avant de céder sa place à ODIN.

Bar

13ème rune : BAR, LA MERE.

C’est l’empreinte de la Grande Mère, la protection, le principe nourricier qui peut aussi se transformer en prison. C’est l’intuition créatrice qui donne naissance aux projets artistiques. Bar fait prendre conscience du temps de la gestation, de la patience. Le caractère Bar symbolise les seins de la mère, le début de la vie et, lorsque l’axe du rune se couche horizontalement, sa fin. La Terre Mère et ses deux montagnes, le tombeau.

Laf

14ème rune : LAF, LA VIE.

La vie, comme l’eau, s’écoule de la naissance vers la mort. Elle épouse les reliefs ou les contourne en souplesse. Les contraintes agissant comme un barrage canalisent alors les énergies.

A l’envers, LAF devient FAL, le phallus, l’énergie vitale. LAF est la lumière qui illumine la vie et donne l’amour.

Man

15ème rune : MAN, L’HOMME.

Cette rune symbolise l’homme qui se relève et quitte sa position animale. C’est la partie supérieure du corps : le tronc contenant tous les organes vitaux surmontés de la tête, les deux bras et les mains en l’air épousant l’univers. Tendu vers le ciel l’homme se transforme en arbre–antenne. Elévation spirituelle. La communication s’établit avec le grand esprit. C’est une position fragile et humble, mais généreuse. L’homme est séparé de sa partie animale et il prend conscience de l’infini du cosmos.

Yr

16ème rune : YR, LA SEDUCTION.

Cette rune est le renversement de MAN, la 15ème rune. L’homme se retrouve la tête en bas. C’est une position qui peut être inconfortable voire douloureuse, si elle n’est pas consentie. Elle peut aussi se transformer en autruche qui selon la légende se cache la tête dans le sol pour ne pas affronter la réalité. C’est une position de Yogi qui rappelle le poirier. La tête n’est plus dirigée vers le ciel mais vers la terre. C’est une involution, un retour vers les forces telluriques. Une union avec la GRANDE MERE, la terre qui sait déployer ses charmes pour récupérer tôt ou tard tous ses enfants. Les atomes crochus ne sont que des racines invisibles qui entrent en contact avec ce qui nous attirent parfois jusqu’à nous perdre. C’est également la rune de l’homme mort qui fut utilisé dans les années 60 par le mouvement pacifiste contre les armes atomiques et 20 ans plus tôt par un mouvement de femmes allemandes assujetties aux nazis. Cette rune est étroitement liée à la mort et donc à la renaissance comme l’origine de ces signes :

ODIN, qui après s’être crevé un œil, resta la tête en bas, sans boire et sans manger, pendu par les pieds à l’arbre de la connaissance. Après 9 jours et 9 nuits, ODIN eut la révélation du langage runique, il déchiffra sur le sol, les signes sacrés qui s’écoulait de son sang.

YR la 16ème rune représente l’arbre de la connaissance Yggdrassil (voir glossaire) qui abrite dans ses 3 racines le dragon NIDHÖGG. Ce dernier ronge soigneusement les racines mais ne dédaigne pas les cadavres des guerriers bannis.

Eh

17ème rune : EH, LA LOI.

Projection symétrique de NOT, le 8ème rune, LA NUIT. EH est l’autre face de NOT. EH efface les traces de sang et les hallucinations psychotiques liées aux massacres. Dans une autre histoire, c’est grâce à EH que Ulysse retrouve le chemin d’Ithaque et sa femme Pénélope. NOT est présente au milieu du Chaos. NOT c’est aussi LA NECESSITE qui s’impose dans le cycle du temps. Nul n’est censé ignorer LA LOI. Sandor Walala l’apprendra rune après rune et il subira en toute connaissance de cause la pente descendante qui raye le rune NOT. Sandor Walala appartient à la nuit, paradoxalement il n’a pas la liberté d’obéir aux lois qui régissent les hommes, Sandor est et restera le jouet des Dieux Nordiques qui orchestrent la fin du monde et son éternel recommencement.

Odil

18ème rune : ODIL ou GIBUR, LE GRAAL.

Le GRAAL tout comme le TAO se dérobe à toute définition. C’est un état d’esprit qui s’apparente au bonheur… mais il apparait manifeste que l’être humain est très doué pour snober ces moments de sérénité. A l’heure du King Size et de la Télé réalité, LE GRAAL, ce passe-partout Champion Zen, C.Z. toute catégorie a fait un long voyage. Apparu dans la mythique THULE après avoir fait escale en ATLANTIDE, il passe chez les germains, puis les celtes, recueille le sang du Christ, fait plusieurs tours dans les airs, et fini par atterrir sur la Table Ronde pour le plus grand bonheur de ses chevaliers. Devenu porte bonheur de Stratégie Marketing, S.M. c’est avec aisance qu’il rebondit dans « Les aventuriers de l’arche perdue (pas pour tout le monde) » de l’inspiré S. Spielberg.

Aboutissement de toutes Sagas marinée aux légendes nordiques, N8 se devait de conclure sur ce vase communiquant : LE GRAAL.

J’invite donc le lecteur à relire l’histoire que nous offre l’Officier de Police Judiciaire Sefilo, le débat enflammé qui s’en suivit entre flics et la conclusion de l’Inspecteur Principal Fouks, qui met fin à toute polémique hâtive.

3 réflexions au sujet de « Glossaire »

  1. Le Grand Gérard C’est Depardieu Bien Sûr. Seul Capable D’assomer Le Rôle De Sandor Walala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *